De coccygis luxatione.

Theses anatomicae et chirurgicae.

(Signé : Praesidae Petro Sue, Tueri Conbitur Joannes Cosme d'Angerville).

Jean-Cosme d'Angerville

Die Sabbati la septembris anno salutis 1770

(1770)

Publisher Typis P. Al. Le Prieur, regii chirurg. collegii typographi, 1770

Bibliothèque : Bibliothèque Historique de la Ville de Paris

Description : 18 pages; in-4°

Full paper in Latin (pdf)

Translation of the first two pages into French by Dr Jean-Yves Maigne:

Voici, Sénèque en témoigne, la condition misérable du genre humain : d’une seule façon nous naissons, de multiples nous mourrons & la nature ouvre tant de voies pour mourir, et nos destinées aboutissent à la mort par autant d’itinéraires que de maladies [qui] nous menacent chaque jour, plus graves les unes que les autres. De même que les raisons d’être malade sont nombreuses, celles de mourir le sont aussi, & la façon dont le moment suprême approche n’est ni unique ni la même. Il est bien vrai ce mot : elle vient trop tard la vie de demain ; vit aujourd’hui.

De plus, l’homme est plus malheureux en cela que nombreux [sont] les maux plus modérés qui devraient être peu ou pas du tout craints par lui, qui lui sont pourtant souvent ou très souvent cause d’une très grande terreur, en cela qu’ils doivent vraiment induire une crainte légitime à tout un chacun, et qu’ils paraissent parfois comme de moindre importance pour lui. Comme elles sont nombreuses, comme d’une source intarissable, les issues fatales qui proviennent de ce faux raisonnement ! Pour cette raison, nous avons considéré qu’une telle maladie devait être décrite par nous-même, qu’il est permis qu’elle soit considérée par la plupart comme bénigne, néanmoins elle finit par devenir très souvent, & pénible à supporter & dangereuse. Combien vraiment faux, combien absurde est le jugement porté sur cette maladie, ce sera à nous de le confirmer, & nous conduiront maintenant le plus vers cela dans notre thèse, les observations à recueillir, puis les moyens curatifs proposés pour combattre cette maladie. Avant que nous nous chargions d’un tel fardeau, comme [c’est] la raison du travail dont nous nous acquittons et que la tradition de cette Ecole qui est la nôtre doit assurément être louée, une description Anatomique précise du Coccyx lui-même, et non pas une esquisse de ses parties annexes à défaut d’autre chose comme cela a été récemment rapporté par tant de grands hommes, semble exiger de nous que nous ayons disséqué de multiples fois dans l’amphithéâtre d’Anatomie, et ainsi, nous décrirons ces choses avec la plus grande précision.

What is coccydynia? | Investigation and diagnosis | Treatment | Coping with coccyx pain | Find a doctor or specialist

Medical papers | Personal experiences | Links to other sites | Support groups | Site map